Stage à Saou – Avril 2014

Quelques infos sur la grimpe à Saou

 

Saou c’est  du rocher calcaire et le tout avec le soleil ( bien sûr )

Plus de 700 voies de tous niveaux sur les falaises de la forêt vous permettront de varier l’ivresse de l’altitude ! 2 sites d’initiation :
- face Sud « les Abeilles » à Soyans
- face Nord « la Graville » à Saoû

saou-photo2
Pour les plus affranchis : plusieurs terrains d’aventure. Une voie historique ouverte par Berardini, Paragot, Troskiar et Gicquel « la voie des Parisiens » vous fait grimper sur la plus belle falaise des Trois Becs ( dont le topo est en dessous ).

 

Le site du Saoû, outre ses falaises, est avant tout une forêt de 2500 hectares close par de grandes murailles naturelles. Sur ce site exceptionnel se rencontrent des végétations montagnardes et méditerranéennes. On y trouve une très grande variété d’arbres, de prairies pré-alpines, de la lande à genêts… La faune n’y est pas en reste, l’aigle royal, le faucon pèlerin, la marmotte et autres chamois peuplent ce site d’exception. Ce site est d’ailleurs classé pour son intérêt paysager et géologique.

Un peu d’histoire

L’histoire de l’escalade sur le site de Saoû débute au début des années 80, précisément en août 1982 avec l’équipement du site de « La Graville ». Rapidement l’escalade se propage aux alentours et les secteurs des « Aiguilles » de « La Roche Colombe » des « Trois Becs »… voient le jour. Les grimpeurs peuvent s’y exprimer sur un calcaire de nature parfois très différente d’un site à l’autre. Depuis sa création en février 1987, le Club Alpin Français « section de Saoû Synclinal » oeuvre pour le développement et l’entretien de ces falaises sous l’impulsion de Jean-Marc Belle. Aujourd’hui le Saoû, c’est près de 700 voies de tous niveaux réparties sur différents secteurs et les possibilités d’ouverture de nouveaux itinéraires sont encore grandes.

L’escalade au Saoû et ses différents secteurs :

saou-photo3Généralement, les marches d’approches sont raisonnables. Pour le secteur de « La Graville » elle est quasiment nulle puisque la falaise se situe au pied du camping du même nom. A noter que ce secteur, très bien équipé, est propice à l’initiation avec des voies de 20 à 25 mètres. L’apprentissage de l’escalade en tête au Saoû passe par une séance à « La Graville ».
La falaise de « Palloir » (secteur de la Baume, proche de « La Graville »), est un secteur d’artif avec un gros surplomb de 10 mètres d’avancé. L’orientation nord permet d’y grimper à l’ombre en été.
« La Roche Colombe », avec son calcaire à silex, propose des voies de 1 à 3 longueurs.
« La Poupoune », secteur proche de « La Roche Colombe » est très diversifié de part la nature du
calcaire (gréseux et à silex) et par la variété du style d’escalade qu’il propose (dévers, dalles, toits…).
Pour « La Pouponne » comptez 20 minutes de marche d’approche depuis le parking et 25 minutes pour « La Roche Colombe », ces deux secteurs sont orientés sud et permettent de grimper une bonne partie de l’année.
« Le Grand Regardé », offre plusieurs secteurs d’escalade en fonction de l’ensoleillement. D’accès rapide (10 min de marche), les voies de 1 à 2 longueurs (sur un calcaire excellent) peuvent être assez soutenues et parfois déroutantes.
– « L’Aiguille de la Tour », avec des voies jusqu’à 8 longueurs, est le secteur des grandes voies du Saoû. Le rocher, un calcaire gréseux ou à silex, est généralement de bonne qualité.
« Les Aiguilles » (La Ceyte), deux secteurs, « Les Aiguilles Ouest et Est ».
Principalement de l’escalade en dalle sur des voies d’une longueur. On trouvera toutefois
quelques voies plus longues sur « Les Aiguilles Ouest » avec 2 ou 3 longueurs.
Ces deux secteurs sont orientés sud.

« Les Trois Becs » à 1545 m d’altitude et la forêt de Saoû.
Situé bien à l’est du village de Saoû près du col de la Chaudière, c’est le secteur des grandes voies et / ou terrain d’aventure.
« Les Trois Becs » se divise en quatre secteurs distincts, « La Roche Rousse », « Le Veyou », « Le Signal » et « La Pelle ». Les voies, de 150 à 300 mètres de hauteur, sont orientées sud pour « La Roche Rousse » et nord pour « La Pelle ».

D’autres possibilités d’escalade dans la région existent, notamment près du village de Soyans avec « Le Rocher des Abeilles », secteur orienté sud. Bien équipé, il est propice à l’initiation et les voies ne dépassent pas 25 mètres.

saou

http://www.camptocamp.org/sites/102188/fr/saou

et plus précisément la grimpe à Saou :

saou-voie des parisiens